Enquête publique préalable au permis de construire de la tour Hélice au Pont d’Issy

Panneau dangerUne enquête publique relative au projet de tour de bureaux « Hélice » dans le secteur du Pont d’Issy vient d’être lancée.

Cette enquête publique se déroulera du 29 janvier au 5 mars 2014 au centre administratif d’Issy-les-Moulineaux (47, avenue du Général Leclerc, service de l’urbanisme, 2ème étage).

Le commissaire enquêteur peut être rencontré :

  • Le jeudi 30 janvier, de 16h00 à 19h00
  • Le samedi 8 février, de 9 h00 à 12h00
  • Le vendredi 14 février, de 9 h00 à 12h00
  • Le  jeudi 20 février, de 16h00 à 19h00
  • Le mercredi 5 mars, de 15h00 à 18h00

A la demande du commissaire enquêteur, quelques éléments du dossier d’enquête ont été mis en ligne sur le site de la ville ; pour les télécharger, cliquer ici.

Vous pourrez aussi lire l’avis plutôt critique de l’Autorité Environnementale de la Préfecture d’Ile-de-France en cliquant ici.

Ce projet de tour s’inscrit dans le programme de trois tours au Pont d’Issy dont on sait qu’il va engendrer de graves nuisances notamment :

  • le survol de la ville  par les hélicoptères,
  • l’augmentation de la circulation automobile dans un secteur déjà saturé tant au niveau des routes que des transports en commun (RER C et T2),
  • l’augmentation de la pollution de l’air à cause de la proximité des tours et de l’usine d’incinération Isséane,
  • des problèmes de sécurité dus aux perturbations de l’air par les tours (vents violents), …

Il est donc important que les habitants d’Issy concernés s’expriment massivement.

Attention ! l’enquête publique vient d’être prolongée jusqu’au samedi 15 mars, avec un RDV supplémentaire avec le commissaire enquêteur le 15 mars au matin.

ALERTE : Les hélicoptères vont survoler la ville à cause des tours du Pont d’Issy !

ACTEVI – coordinateur de notre Collectif – tient à informer les habitants d’Issy-les-Moulineaux du peu de cas que la mairie fait de la qualité de vie dans leur ville en autorisant le survol de la ville par les hélicoptères pour concrétiser son projet de tours au Pont d’Issy.

Pour cela,  ACTEVI a rédigé une note approfondie que vous pouvez télécharger en cliquant ici. Cette note étant un peu longue, vous en trouverez ci-dessous le résumé et les principales conclusions.

RESUME

Les trajectoires actuelles évitent dans la mesure du possible le survol de la ville d’Issy-les-Moulineaux et empruntent le boulevard périphérique ou le lit de la Seine qui est la trouée d’envol préférentielle.

A la demande de la mairie, si le projet se faisait, la DGAC consent à modifier la trajectoire sur la Seine devenue inutilisable si les tours étaient construites, en contournant celles-ci ALERTE : Les hélicoptères vont survoler la ville à cause des tours du Pont d'Issy ! dans informations generales extraits_echanges_DGAC_Santiniplus au Sud, donc sur les habitations, en attirant  l’attention sur les gênes éventuelles.

La réponse de la municipalité est sans équivoque : « Par le présent courrier, je vous donne mon accord concernant la trajectoire préconisée par vos experts, à savoir un contournement des tours par le Sud. En effet, les enjeux de la ZAC du Pont d’Issy, à savoir la requalification d’une entrée majeure de la ville d’Issy-les-Moulineaux, une refonte des espaces publics et une forte amélioration de la connexion du quartier à la gare Issy-Val de Seine, revêtent une importance cruciale. »

Plus loin il ajoute « Toutefois, (…), je vous saurais gré de recourir à chaque fois que les conditions de sécurité seront réunies, au contournement des tours par la trajectoire Nord. » (vers périphérique) (NDRL : pour télécharger cet échange de courriers, cliquez sur l’image ci-dessus).

Lire la suite

Manifestation contre le projet TOUR TRIANGLE (Porte de Versailles à Paris)

Vous trouverez en cliquant ici, les informations annonçant la manifestation contre le projet TOUR TRIANGLE
du samedi 18 janvier de 13h30 à 15h30, Porte de Versailles à Paris
organisée à l’initiative du « Collectif contre la Tour Triangle ».

Quelques contributions sur le projet de tour IMEFA 52

IMEFA 52

Tour 52 IMEFA (Jean-Paul Viguier)

Pour continuer à vous informer sur le projet de tour IMEFA 52 au Pont d’Issy que la municipalité s’attache à rendre le plus confidentiel possible, voici quelques liens vers des  documents importants. Si vous-même avez déposé une contribution à l’enquête publique, nous vous incitons à nous l’envoyer sur contact@actevi.fr en nous précisant si vous nous autorisez ou non à la publier sur notre blog.

Vidéos des interventions de la  réunion publique organisée par le Collectif « Issy Sans Défense » (Val de Seine Vert, Issy l’Ecologie, EELV) le 18/9/2013.

.

– Françoise-Hélène Jourda, architecte : http://dai.ly/x14wmmd
– Thierry Paquot, philosophe et urbaniste : http://dai.ly/x14xhqt
– Olivier Rigaud, coordinateur du Collectif contre la Tour Triangle : http://dai.ly/x15yw0b

Contributions déposées dans le registre d’enquête publique :

Pétition pour une alternative aux tours du Pont d’Issy :
http://www.petitions24.net/exigeons_ensemble_une_alternative_aux_tours_du_pont_dissy

Tours et retour sur une regrettable délibération du Conseil municipal du 12 avril 2012

Par un tract diffusé à 20 000 exemplaires et par des informations parues sur son site, ACTEVI  au sein d’un collectif d’associations, a tenté d’avertir le maximum d’isséens du projet d’aménagement du quartier Val de Seine-Pont d’Issy.

Tours du Pont d’Issy vues de l’Avenue Victor Cresson

Tours du Pont d’Issy vues de l’Avenue Victor Cresson

Ce projet prévoit la construction de trois tours de bureaux de 180 m de haut et la venue journalière de près de 11 000 personnes en plus dans un secteur déjà saturé, sans aucune prévision de moyens de transport supplémentaires.

De nombreuses oppositions à ce projet ont été exprimées lors de l’enquête publique. ACTEVI notamment a contesté son  caractère démesuré, sans intérêt pour les isséens et dangereux pour leur qualité de vie.

Le commissaire enquêteur, partisan notoire  de l’édification de tours, a défendu ce projet dans un rapport d’enquête contestable et a conclu par un avis favorable sans réserves. Ce rapport est tellement critiquable, qu’ACTEVI a adressé une lettre à chacun des conseillers municipaux pour les alerter sur l’absence de neutralité, les erreurs et digressions constatées .

Malgré cela et se fondant en séance sur l’avis favorable du commissaire enquêteur, lors du Conseil municipal du 12 avril 2012, tous les conseillers appartenant à la majorité municipale ont voté  la révision du PLU et la création de la ZAC, préalables administratifs à la réalisation du projet. Les conseillers de l’opposition municipale ont voté unanimement contre.

Les promoteurs peuvent maintenant déposer des permis de construire. Le collectif va tenter une action qui ne pourra très probablement pas se concrétiser en dehors d’un contentieux. Il importe plus que jamais de signer la pétition pour un projet alternatif à la construction de tours au pont d’Issy.

Exigeons ensemble une alternative aux tours du Pont d’Issy !

Pour une entrée de ville avenante, humaine, respectueuse de l’environnement, exigeons une alternative aux tours du Pont d’Issy !

Tract Collectif Pont d'Issy rectoLa municipalité d’Issy-les-Moulineaux a lancé un projet gigantesque au Pont d’Issy pour faire de cette entrée de ville une « vitrine du tertiaire » :

3 tours d’environ 180 mètres de hauteur, 250 000 m² dont 90% de bureaux, 10 700 emplois, 2 700 places de parking dans un secteur saturé, mais pas de transports supplémentaires !

Ce projet constitue une nuisance et engendre des risques environnementaux ; il est coûteux en énergie ; il accentue le déséquilibre économique Est / Ouest, il attente au cadre de vie des riverains Isséens et Boulonnais.

Afin d’agir pour un projet alternatif aux tours du Pont d’Issy, un Collectif a été créé à l’initiative d’ACTEVI, d’AEBB, d’Issy l’écologie, de Val de Seine Vert, d’habitants de Boulogne-Billancourt et d’Issy-les-Moulineaux, et avec l’appui d’Environnement 92.

Contre un projet déséquilibré qui dégrade l’environnement et menace notre cadre de vie,  faites connaître votre désaccord en signant notre pétition : cliquez ici

Si vous le préférez, vous pouvez également télécharger le support de pétition papier pour le faire signer autour de vous.

Les projets de l’île Seguin : une anomalie

Jean-Marie Blin, président de l’association de défense de l’environnement de Ville-d’Avray (Adevam) publie dans le premier numéro de « 92 Environnement » un article dont nous vous proposons l’extrait qui suit. Nous saluons au passage la naissance de cette nouvelle publication.

« Quatre décisions très importantes viennent un peu plus fragiliser les projets de construction massifs sur l’île Seguin votés par le Conseil municipal de Boulogne fin juin au cours d’une séance particulièrement houleuse.
– La décision du maire de Levallois-Perret de renoncer à la construction de deux tours de grande hauteur dans sa ville face à la mobilisation des habitants.
– La décision du tribunal de Nanterre d’interdire la démolition du quartier des damiers à la Défense sans laquelle les deux tours HERMITAGE de 320 mètres de hauteur ne peuvent plus être construites.
– La décision du maire de Courbevoie de rompre les négociations avec le promoteur de la tour PHARE, dernier projet emblématique du quartier de la Défense.
– Enfin, le Conseil général des Hauts-de-Seine se montre de plus en plus réticent à engager les financements prévus sur l’île et vient d’empêcher la ville de Boulogne de construire l’une des cinq tours que le plan de l’architecte Jean Nouvel a prévues sur l’île, au moment-même ou le maire d’Issy-les-Moulineaux annonce la construction de trois tours de 200 mètres de hauteur dans sa ville hyper-densifiée.
Tout ceci nous porte plus que jamais à agir (…) »

L’urbanisme de tours et les folies altoséquanaises

Les projets de tours poussent comme des champignons dans les Hauts-de-Seine. Ce thème s’est invité dans les discussions lors de notre fête des « Guinguettes en goguette » au port de Sèvres le 15 octobre dernier, à propos des projets sur l’île Seguin et dans tout le département. André Gattolin, nouveau sénateur EELV des Hauts-de-Seine et invité principal de la fête, animait le débat sur ce thème qu’il connaît bien.

André Gattolin a notamment recueilli l’avis de Michel Cantal-Dupart à ce sujet au cours d’un entretien (à consulter sur http://andregattolin.net/spip.php?article23). L’architecte urbaniste, professeur au CNAM, participe actuellement à un atelier créé dans le cadre du Grand Paris.

M. C-D regroupe la plupart de ses critiques sur les tours autour de la nécessité de donner un sens à de tels choix architecturaux et urbanistiques : la prouesse technique d’une tour qui engendre forcement un surcoût pour la même surface dans des immeubles de faible hauteur ne se justifie que par des exigences de monumentalité.

Lire la suite

Tours du Pont d’Issy – Réunion du 6 octobre 2011

Maquette Pont d'Issy

Maquette du projet (photo ACTEVI)

Bilan très mitigé pour cette réunion, indépendamment de l’opération elle-même, du fait du peu d’informations concrètes sur les multiples impacts du projet pour les isséens.

Autour du Maire, participaient à la réunion les principaux partenaires de l’équipe projet : Architectes (Françoise Raynaud et Jean-Paul Viguier), Urbaniste (Christian Maille), Aménageur (Raymond Loiseleur), Environnement (Sébastien Duprat et Olivier Jarry), Etudes d’impact (Sandrine Boogaerts). Cette équipe travaille depuis trois ans sur le projet, sans concertation avec la population isséenne.

Il s’agit de détruire les immeubles anciennement occupés par l’Equipe et le Crédit Agricole (âgés d’à peine 30 ans) pour les remplacer par un projet de densification importante de la zone à réaménager avec pour objectif principal d’y implanter des bureaux. Sa réalisation nécessite une modification du PLU (et notamment la validation par la population de la phrase « pas de hauteur limite » dans cette zone) et la création d’une ZAC. La municipalité a choisi de recourir à une révision simplifiée du PLU et vient de lancer le processus comportant une enquête publique qui sera instruite par un Commissaire-enquêteur du 31 octobre au 3 décembre 2011.

Le projet associé de requalification de la pointe amont de l’Ile Saint Germain par le Conseil Général 92 n’a pas été présenté.

D’une manière générale, l’équipe de présentation semblait mal à l’aise et souvent sur la défensive. A titre d’exemple significatif la formulation d’un des membres qui disait grosso-modo : « Ce serait malhonnête de prétendre qu’il n’y aura pas d’impacts négatifs et que ce sera comme avant, mais on travaille pour réduire ces inconvénients ». Dans ce cas, pourquoi maintenir le projet sous cette forme ?

Lire la suite